Devenez chauffeur professionnel à Genève

Comment obtenir la carte VTC en étant français?

Presque chaque jour, nous recevons un mail qui ressemble à quelque chose comme :

« Bonjour, je suis chauffeur à [ville française] et possède la carte VTC française. Puis-je travailler à Genève ou dois-je passer des examens supplémentaires ? »

M.Dupont, chauffeur professionnel depuis plusieurs années à [ville française].

La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs, qui sont énumérés ci-dessous :

  1. Votre situation avec la Suisse;
  2. Vos permis de conduire;
  3. Votre expérience dans le domaine du transport professionnel.

Votre situation avec la Suisse

Pour rappel, la Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne. Cela signifie qu’un ressortissant français (ou tout autre ressortissant d’UE / AELE) ne peut pas simplement entrer sur le territoire suisse et débuter une activité lucrative – il faut obtenir une autorisation de travail suisse.

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez découvrir les différents types d’autorisations ci-dessous. Vous pouvez ensuite cliquer sur l’un des liens pour être redirigé vers le site officiel de la Confédération suisse :

Attention : ne pas confondre les permis de conduire et les permis.

Si vous êtes déjà en possession d’un de ces permis ou si vous allez bientôt posséder l’un de ces derniers, passez à l’étape suivante.

Vos permis de conduire

Premièrement, vous devez être en possession du permis de conduire B (standard) depuis au moins 3 ans pour pouvoir travailler à Genève en tant que chauffeur professionnel.

Deuxièmement, il existe en Suisse un permis de conduire de transport professionnel de personnes (TPP) pour les véhicules de moins de 3.5 tonnes – le permis B121. Ce permis de conduire peut s’acquérir uniquement si vous êtes en possession d’un permis de conduire suisse, qui s’obtient si vous êtes ressortissant suisse, ou possédez le permis C ou permis L.

Si vous possédez le permis L ou le permis G (frontalier), vous ne pouvez pas acquérir le permis de conduire B121. La seule situation qu’il vous reste est de passer un permis de conduire qui donne l’autorisation de conduire des véhicules destiné au TPP – et ce permis, c’est le permis de conduire D1 ou D. Beaucoup plus compliqué que le permis de conduire B121, le permis D/D1 vous permettra de travailler en Suisse en tant que chauffeur professionnel. Ce permis de conduire devra se faire dans votre pays de résidence (ou en tout cas dans le pays d’où votre permis de conduire provient).

Votre expérience dans le domaine

Une fois un permis G,B,C ou L ainsi que le permis D/D1 en poche, vous pouvez travailler dans presque tous les cantons en Suisse. Cependant, à Genève (ou encore dans le canton de Vaud), tout chauffeur (qu’il soit suisse ou français) doit passer un examen supplémentaire pour obtenir la carte VTC. Cet examen se déroule deux fois par année, à l’ifage.

Cet examen se divise en plusieurs parties :

  1. Lois et règlements;
  2. Topographie du canton;
  3. Accueil des personnes en situation de handicap […];
  4. Compteur horokilométrique

Si vous êtes en possession d’une carte VTC étrangère, vous pouvez peut-être être exempté d’une de ces parties.

À notre connaissance, seule la troisième partie pourrait être exemptée si vous avez déjà de l’expérience dans le domaine du transport, et que vous avez déjà transporté des personnes en mobilité réduite, des personnes handicapées ou des enfants. Dans tous les cas, vous devrez remplir, en plus du formulaire d’inscription, une demande de dispense qui vous coûtera CHF 80.

Pour résumer

Voici un petit résumé de l’article :

  1. Pour travailler en Suisse, vous devez avoir une autorisation si vous n’êtes pas ressortissant suisse, comme un permis G (frontalier), permis B (autorisation de séjour), permis C, permis L;
  2. Pour travailler en Suisse en tant que chauffeur professionnel, vous devez être titulaire du permis de conduire D/D1
  3. Pour travailler à Genève en tant que chauffeur professionnel, vous devez être titulaire du permis de conduire B depuis au moins 3 ans, et passez l’examen en vue de l’obtention de la carte VTC genevoise. Il n’y a pas de dispense si vous avez une carte VTC française, mais vous pouvez être dispensé si vous avez de l’expérience dans certains domaines.

Notre formation vous aide à passer l’examen VTC genevois en proposant des cours complets. Vous pouvez en savoir plus en vous rendant sur notre page dédiée ou en vous inscrivant directement sur notre site.

Andrei de Formation VTC

Andrei de Formation VTC

Formateur et fondateur de Formation VTC Genève.

À propos

Depuis 2016, Formation VTC offre des formations complètes pour passer l’examen de la carte VTC genevoise et aide les chauffeurs à débuter leur activité.

Publication récentes

Nos prochains cours